Kitefoil forum
La structure du forum est en cours de modification suite aux demandes de plusieurs membres. Merci de participer à la discussion en cours sur les améliorations possibles ici:
https://kitefoil.forumactif.org/t1188-opportun-de-creer-des-sous-rubriques#11847
Kitefoil forum
La structure du forum est en cours de modification suite aux demandes de plusieurs membres. Merci de participer à la discussion en cours sur les améliorations possibles ici:
https://kitefoil.forumactif.org/t1188-opportun-de-creer-des-sous-rubriques#11847
Kitefoil forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Kitefoil forum

Le forum bilingue du Kitefoil -The bilingual Kitefoil forum
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

 

 crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
momo
Membre
momo


Kitesurf depuis/since : 1998
Masculin Messages : 31
Age : 61
Localisation : LE CAILAR
Weight/Poids: : 103
Foil: : KETOS
Kites/Ailes: : TAKOON FURIA
Wind/Vent: : 10 => 50
Inscription : 25/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyMer 5 Nov 2008 - 9:10

Salut les flamands noirs (Ben ouais, le carbone, c'est pas rose!!!)

A la demande d'Ar-no limit, voici le récit de ma crossing Port St Louis / Séte en Mai 2008, avec un minimalibu et une 13² Bandit.

http://blog.f-onekites.com/Systeme/User/momo

PS: Je sais, c'est pas du foil. Mais ici, on est au coin bar, et si, sur l'eau, avec un foil, tu capes comme un trépané, par contre, à terre, au coin bar, "t'abats" comme une mule, et du coup, tu "enfumes" tous les autres apprentis missiles!!! Oh, ya rien, là, oh!!!

A+

Momo "not dead man"
Revenir en haut Aller en bas
mbkite
Membre
mbkite


Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 680
Age : 63
Localisation : grenoble
Weight/Poids: : 75 kg
Foil: : Alpinefoil
Kites/Ailes: : Voyager 12 et 7, Bandit6 5m2
Wind/Vent: : thermique
Inscription : 07/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyMer 5 Nov 2008 - 16:08

Ecoute Momo, tu m'as fait passer un excellent moment, j'étais avec toi sur ta board, j'ai suivi des yeux le rivage tout du long, j'ai eu mal aux jambes avec toi et me suis bien marré quand tu prenais des boites. Tu m'as emmené dans un super trip.

T'as vraiment des talents de conteur, on sent que tu aimes ta Camargue et sais la faire partager.

C'est quand même un beau morceau du littoral français que tu t'es avalé, qui va bien au-delà de mon imagination. Tu m'as ouvert l'esprit et la voie vers une dimension supérieure du cross en kite.

Merci Momo Wink Laughing Laughing (et Arno)
Revenir en haut Aller en bas
momo
Membre
momo


Kitesurf depuis/since : 1998
Masculin Messages : 31
Age : 61
Localisation : LE CAILAR
Weight/Poids: : 103
Foil: : KETOS
Kites/Ailes: : TAKOON FURIA
Wind/Vent: : 10 => 50
Inscription : 25/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyMer 5 Nov 2008 - 19:09

mbkite a écrit:
Ecoute Momo, tu m'as fait passer un excellent moment, j'étais avec toi sur ta board, j'ai suivi des yeux le rivage tout du long, j'ai eu mal aux jambes avec toi et me suis bien marré quand tu prenais des boites. Tu m'as emmené dans un super trip.

T'as vraiment des talents de conteur, on sent que tu aimes ta Camargue et sais la faire partager.

C'est quand même un beau morceau du littoral français que tu t'es avalé, qui va bien au-delà de mon imagination. Tu m'as ouvert l'esprit et la voie vers une dimension supérieure du cross en kite.

Merci Momo Wink Laughing Laughing (et Arno)

Merci du compliment, les boys. En même temps, c'est le but recherché.... Mais vraiment, le fait que vous ayez pu ressentir, à la lecture de ce papier, le gout du sel sur les lèvres me fait plaisir au plus haut point. Ce genre de trip, effectivement, repousse un chouia les barrières du faisable. Comme je dis, il est bon, de temps en temps d'oser "déplacer la virgule" du raisonnable, du consensuel, de l'assistanat étatisé, du "mais, mon chéri, tu n'y penses pas!!!", du "JT de TF1's Style"!!!!! Je suis marié, j'ai deux minots de 18 et 16 ans, et je ne suis pas suicidaire. Pour autant, je déteste, j'execre, j'abhorre l'idée d'habiter près d'un hopital, pour le jour ou on en aura besoin, pasque tous les jours ou t'en a pas eu besoin, ben tu t'es enchainé tout seul, comme un goret, à ta peur de l'inconnu!!!! Merde!!! Savourons ce privilège d'assouvir une passion, quelle qu'elle soit. Chaque seconde passée sur l'eau nous grandit, nous fait du bien. Le kite est à la navigation ce que le parapente est à l'aviation. Alors pourquoi rester collé à faire du soaring sur une colline quand il est possible de voler de reliefs en ascendance sur des centaines de bornes et à 2000m au dessus des autres? Pourquoi faire des aller retour incessants pendant 3 heures, à 40 riders sur 1 km, à 50m au vent de la plage, quand avec (presque) le même matos, et pendant le même laps de temps, tu peux te casser à Chaille pendant des heures, et revenir (ou pas) avec un air d'imbécile heureux totalement assumé, et un GPS qui te sort un chiffre à plusieurs dizaines!!! Bon OK, ya une prise de risque... Et quand (on l'a certainement tous fait) on envoie un saut bien gras à plus de 6m de haut dans 40cm de flotte, rien que pour épater le Galabru qui arrive en face ou la Ginette sous le vent, y'a pas de prise de risque, là?? La plupart des rateaux sévères, c'est là qu'ils ont lieu, et pas à 1 mile au vent. C'est vrai que le jour ou y aura 80% des kiteurs qui navigueront à Cayenne, les stats risqueront de changer!!! Mais on n'en est pas là,na!!!
Bon, tout ceci pour vous dire une chose: Le kite n'est pas un engin de plage, mais un concept de déplacement ludique et plus efficace qu'on ne le croit. Glisser à trois fois la vitesse du vent avec un Foil (signé Marco), ou signer un St Tropez - Calvi à 20nds de moyenne (encore Marco), rider strapless au pied d'une vague de 7 vrais put--ns de mètres (toujours Marco), Peter le c-l aux 50 nds (Ah! là c'est Alex & Co!!), tout ça avec une seule et même idée: Une aile, une planche, des lignes et un seul lascar aux commandes, ne faisons pas la fine bouche, messieurs, on fait un pu....n de sport qui déchire sa race, non?
Alors, vous savez quoi? Je vous remets une couche: Retrouvons nous aux beaux jours à Beauduc, et faisons sur 2 ou 3 jours ce que nous savons faire; Rider loin, et prendre du bon temps. Tout le reste ne compte guère.


Au plaisir de rider à vos cotés....

FOI
ESPERANCE
CHARITE
Revenir en haut Aller en bas
mbkite
Membre
mbkite


Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 680
Age : 63
Localisation : grenoble
Weight/Poids: : 75 kg
Foil: : Alpinefoil
Kites/Ailes: : Voyager 12 et 7, Bandit6 5m2
Wind/Vent: : thermique
Inscription : 07/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyJeu 6 Nov 2008 - 7:54

Honnêtement Momo, ce sera un grand plaisir de te rencontrer, je te rejoins complètement dans ta philosophie du kite et de la vie, d'accord à 3000%...

A la tienne Wink Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Laurent Ness
Membre
Laurent Ness


Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 4337
Age : 56
Localisation : Oléron
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Foils divers selon les années
Kites/Ailes: : Airush Ultra, Cabrinha Radar, North Evo ...
Wind/Vent: : 5 -> 25
Inscription : 07/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyJeu 6 Nov 2008 - 8:51

momo a écrit:
mbkite a écrit:
Ecoute Momo, tu m'as fait passer un excellent moment, j'étais avec toi sur ta board, j'ai suivi des yeux le rivage tout du long, j'ai eu mal aux jambes avec toi et me suis bien marré quand tu prenais des boites. Tu m'as emmené dans un super trip.

T'as vraiment des talents de conteur, on sent que tu aimes ta Camargue et sais la faire partager.

C'est quand même un beau morceau du littoral français que tu t'es avalé, qui va bien au-delà de mon imagination. Tu m'as ouvert l'esprit et la voie vers une dimension supérieure du cross en kite.

Merci Momo Wink Laughing Laughing (et Arno)

Merci du compliment, les boys. En même temps, c'est le but recherché.... Mais vraiment, le fait que vous ayez pu ressentir, à la lecture de ce papier, le gout du sel sur les lèvres me fait plaisir au plus haut point. Ce genre de trip, effectivement, repousse un chouia les barrières du faisable. Comme je dis, il est bon, de temps en temps d'oser "déplacer la virgule" du raisonnable, du consensuel, de l'assistanat étatisé, du "mais, mon chéri, tu n'y penses pas!!!", du "JT de TF1's Style"!!!!! Je suis marié, j'ai deux minots de 18 et 16 ans, et je ne suis pas suicidaire. Pour autant, je déteste, j'execre, j'abhorre l'idée d'habiter près d'un hopital, pour le jour ou on en aura besoin, pasque tous les jours ou t'en a pas eu besoin, ben tu t'es enchainé tout seul, comme un goret, à ta peur de l'inconnu!!!! Merde!!! Savourons ce privilège d'assouvir une passion, quelle qu'elle soit. Chaque seconde passée sur l'eau nous grandit, nous fait du bien. Le kite est à la navigation ce que le parapente est à l'aviation. Alors pourquoi rester collé à faire du soaring sur une colline quand il est possible de voler de reliefs en ascendance sur des centaines de bornes et à 2000m au dessus des autres? Pourquoi faire des aller retour incessants pendant 3 heures, à 40 riders sur 1 km, à 50m au vent de la plage, quand avec (presque) le même matos, et pendant le même laps de temps, tu peux te casser à Chaille pendant des heures, et revenir (ou pas) avec un air d'imbécile heureux totalement assumé, et un GPS qui te sort un chiffre à plusieurs dizaines!!! Bon OK, ya une prise de risque... Et quand (on l'a certainement tous fait) on envoie un saut bien gras à plus de 6m de haut dans 40cm de flotte, rien que pour épater le Galabru qui arrive en face ou la Ginette sous le vent, y'a pas de prise de risque, là?? La plupart des rateaux sévères, c'est là qu'ils ont lieu, et pas à 1 mile au vent. C'est vrai que le jour ou y aura 80% des kiteurs qui navigueront à Cayenne, les stats risqueront de changer!!! Mais on n'en est pas là,na!!!
Bon, tout ceci pour vous dire une chose: Le kite n'est pas un engin de plage, mais un concept de déplacement ludique et plus efficace qu'on ne le croit. Glisser à trois fois la vitesse du vent avec un Foil (signé Marco), ou signer un St Tropez - Calvi à 20nds de moyenne (encore Marco), rider strapless au pied d'une vague de 7 vrais put--ns de mètres (toujours Marco), Peter le c-l aux 50 nds (Ah! là c'est Alex & Co!!), tout ça avec une seule et même idée: Une aile, une planche, des lignes et un seul lascar aux commandes, ne faisons pas la fine bouche, messieurs, on fait un pu....n de sport qui déchire sa race, non?
Alors, vous savez quoi? Je vous remets une couche: Retrouvons nous aux beaux jours à Beauduc, et faisons sur 2 ou 3 jours ce que nous savons faire; Rider loin, et prendre du bon temps. Tout le reste ne compte guère.


Au plaisir de rider à vos cotés....

FOI
ESPERANCE
CHARITE
Je te rejoins sur la plupart des arguments que tu déploies ...Mais pour moi le foil ou autre chose c'est pareil. L'essentiel c'est de pouvoir approfondir ses sensations, se découvrir en découvrant ce qui est caché sous la nappe. Et QUI est caché sous SA propre nappe. Une passion m'intéresse beaucoup dans son aspect introspectif et subversif. Elle me permet de découvrir les dimensions multiples qui reposent en nous et n'attendent qu'une chose, qu'on les réveille pour les épanouir !
Revenir en haut Aller en bas
http://kiteinside.com
Arno
Membre
Arno


Kitesurf depuis/since : 2008
Masculin Messages : 205
Age : 49
Localisation : Marseille
Weight/Poids: : 92
Foil: : Zeeko Spitfire std, xlw, xxlw, pocket custom
Taaroa Sword RsTi
Kites/Ailes: : North Ace 17.5 11.5 8.5, Ozone Hyperlink 5
Wind/Vent: : 10-20kts
Inscription : 06/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyJeu 6 Nov 2008 - 13:20

Je participe aussi au concert de louanges : j'avais déjà lu ton texte mais je viens de le refaire avec grand plaisir, et la suite de ton post m'a carrément enthousiasmé, tu as mis en mot ce que ressens et pratique assidument depuis longtemps. Le savoyard qui a fait son truc au Brésil a lui aussi dit des choses très justes dans un billet publié sur flysurf.com il y a quelques temps.
Comme Lolo, j'ai fait bcp de rando en vélo, ça n'était jamais assez loin à mon goût.
Comme toi Momo, je me considère comme tout sauf suicidaire, ayant aussi charge d'âmes, et pourtant, c'est irrépressible, dès que je ride, j'ai envie de partir en virée. Ca y était déjà avant en planche, et ça s'est développé en kite, c'est tellement plus adapté.
Marrant que tu fasses ce parallèle avec le parapente : j'ai aussi bcp pratiqué (94-2004) et quand je discute avec d'autres pilotes, il existe en moi immédiatement le besoin de savoir si c'est un crosseur ou pas ; si c'est le cas, on peut alors parler pendant des heures. Sortir du bocal, selon l'expression consacrée dans le milieu, avait pour moi été une révélation, être capable d'enrouler les pompes au bon gré de l'aérologie pour atterir toujours plus loin, derrière cette ligne de crête, le plané final tout accéléré pour faire une belle trace, ça a constitué pour moi l'accès à une nouvelle dimension. Dès lors comme tu le dis très justement, les vols locaux en soaring, les ploufs en hiver n'apportèrenet plus tout à fait la même satisfaction.
A vrai dire, ce qui m'a toujours fait bander, ce sont les grands circuits extraodinaires accomplis par les planeurs, à l'échelle météo synoptique, ils font des choses fabuleuses, en particulier en vol d'onde, dans des conditions inaccessibles, inimaginables pour le commun des mortels, et même des pilotes moteur. Mais, comme tu le remarques à nouveau justement, on est dans le carcan de l'aviation lourde : contrôle aérien, structure de club, briefings, remorquages etc... Alors qu'en parapente, comme en kite, on est libre de ne rendre des comptes qu'à soi-même, on ne dépend que d'Eole pour prendre son pied.En kite comme en parapente, la capacité à anticiper l'évolution météo est cruciale (tout autant que le matériel à mes yeux) pour réaliser un bon cross.
Mais kite et parapente diffèrent aussi : en vol libre la simple peur de devoir se vacher dans un vallon perdu pas couvert par le réseau GSM, et de devoir marcher, avec les galères de la récup, en refroidit beaucoup. En kite, on retrouve cette peur de devoir bâcher loin de son port d'attache, mais surtout tout simplement la plupart des riders ne s'y intéressent tout simplement pas et se contentent ad vitam aeternam des mêmes bords, des mêmes amers et horizons. Moi c'est visuel : la simple vue le soir d'une jolie trace GPS me fait apprécier une seconde fois la session lorsque je suis parti musarder aux quatre coins de l'étang ou de la baie.
Quant au risque il existe évidemment mais comme tu le remarques, en freestyle on en prend tout autant, qui sont pour leur part facilement évitables. La concentration croissante de riders sur tous les spots, quelles que soit les conditions, devrait à elle seule constituer un appel vers le large, par sécurité ! 99%, je navigue au-delà des 300m et m'y retrouve seul, peinard. Un moment que j'adore, c'est celui où l'on est obligé de s'y reprendre à deux fois en regardant la côte pour se situer avec précision.
Je crois que si l'on rentre dans le délire actuel de refuser ab initio tout risque, on ne fait plus rien. Vivre tue, faut-il le rappeler. Mon attitude a toujours été de prendre des risques calculés, et comme on dit en moto de ne jamais rouler au-dessus de mes pompes. En s'y prenant ainsi, on a des chances raisonnables de s'en sortir et d'en prendre plein les mirettes au passage.
Autour de moi certains s'étonnent parfois de cette envie permanente, quelle que soit le support, de partir en virée. Pour ma part je ne cherche pas à l'expliquer, c'est comme ça, j'y trouve mon compte. Les jours où ça marche, on se dit qu'on a eu du bol de bénéficier de bonnes conditions et de pouvoir les exploiter au mieux, et ça fait du bien !
Revenir en haut Aller en bas
mbkite
Membre
mbkite


Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 680
Age : 63
Localisation : grenoble
Weight/Poids: : 75 kg
Foil: : Alpinefoil
Kites/Ailes: : Voyager 12 et 7, Bandit6 5m2
Wind/Vent: : thermique
Inscription : 07/10/2008

crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 EmptyJeu 6 Nov 2008 - 14:59

Arno a écrit:

Marrant que tu fasses ce parallèle avec le parapente : j'ai aussi bcp pratiqué (94-2004) et quand je discute avec d'autres pilotes, il existe en moi immédiatement le besoin de savoir si c'est un crosseur ou pas ; si c'est le cas, on peut alors parler pendant des heures.
C'est vrai que pour moi aussi, le cross était le seul moteur qui me poussait à voler dans la 2ème moitié de mes 10 ans de parapente, mais paradoxalement le cross m'a aussi amené à son abandon: en cross on en veut toujours plus et je n'ai pas un tempérament à me satisfaire d'un peu moins.

Donc à chaque vol il y avait un objectif toujours plus grand, plus haut ou plus loin, avec une contingence d'emploi du temps serré qui m'a amené à être de plus en plus frustré par mes vols. Quand on a réalisé le circuit de ses rêves avec une météo exceptionnelle, c'est impossible à battre la fois d'après dans le petit créneau de temps libre programmé à l'avance. Alors tant pis, le kite est arrivé à point nommé pour un relais tout en douceur.

Mais le goût du cross est toujours là et la description (ou la non-description) par Laurent de la saveur de l'aventure au moment où on affronte l'inconnu, je l'ai encore viscéralement en moi.

Et c'est vrai que dès qu'on évoque le cross c'est l'envolée de lyrisme et la profession de foi, c'est révélateur d'une facette de la personnalité cette ouverture sur l'inconnu, ce goût de repousser sans cesse ses limites...

Arno a écrit:

99%, je navigue au-delà des 300m et m'y retrouve seul, peinard.
Décidément, un point commun supplémentaire, avec le kayak de mer (nautiraid) ou le canoë gonflable (jumbo)

On va se régaler la saison prochaine Cool Cool
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty
MessageSujet: Re: crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008   crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
crossing Port St Louis / Séte - Mai 2008
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19082008 ---> The Soca Boys - Follow Da Leader

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kitefoil forum :: Français :: Les forums conviviaux :: Le bar et le coin écolo-
Sauter vers: