Kitefoil forum
La structure du forum est en cours de modification suite aux demandes de plusieurs membres. Merci de participer à la discussion en cours sur les améliorations possibles ici:
http://kitefoil.forumactif.org/t1188-opportun-de-creer-des-sous-rubriques#11847

Kitefoil forum

Le forum bilingue du Kitefoil -The bilingual Kitefoil forum
 
CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelles actions auraient évité cet accident ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Jeu 22 Sep 2011 - 22:08

J'ai copié ce témoignage depuis le forum (ouvert au public) sur le site de l'asso KWM dont je suis membre.
Comment cet accident aurait-il pû être évité d'après-vous ?

Voilà 30 ans que j’enseigne ma passion de la glisse sur l’eau, cette
passion qui animait aussi René : la mer, le vent, la navigation, la
planche, la voile, le vol, le bateau, le multicoque… Il me faisait rêver
par ses récits de navigation aux Bahamas… c’est vers d’autres paradis
qu’il s’est envolé.
Je pensais avoir tout fait afin qu’il reste parmi nous pour partager cette passion, j’ai échoué.
Mes pensées vont avant tout à son épouse, ses enfants, sa famille, ses amis.

Ce lundi 5 septembre 2011 :
Moi, Eric Pelaprat, je prends en charge un groupe de 4 élèves à l’école
Fil d’Air à Mèze sur l’étang de Thau, niveau « début waterstart,
premiers bords », composé de René (76kg), Anne-Cécile(65kg),
Benjamin(65kg), Fabrice(75kg).
La météo du jour annonce force 5 à 6 de NW sur toute la zone.
Je prévois 2 séances pour la journée : une première courte le matin pour
identifier précisément les problèmes individuels de chacun et affiner
les objectifs de chacun pour la séance de l’après midi.
A part Fabrice que j’avais encadré les jours précédents, je ne savais
pas exactement les capacités des autres autrement que par ce qu’ils
m’avaient exprimé. J’avais eu quelques mois auparavant René lors d’une
séance partiellement validée pour cause de vent insuffisant, mais ne me
souvenais plus de ses capacités ; il me dit naviguer sur un twin tip
large et avec une aile en 15m2.

11h : départ sur la zone de décollage par vent de NW : l’anse des
salins. Plan d’eau plat - vent offshore un peu turbulent - 4km d’espace
libre sous le vent.
Le vent se révèle être conforme aux prévisions ainsi que les relevés en
temps réel de la balise météo Fil d’Air située sur les parcs à huîtres
au milieu de l’étang, soit 15 à 20nds.
Super Mario notre bateau (Europa 700 open, moteur 100cv Yamaha) au
mouillage dans 50 cm d’eau sur le banc de sable, je décolle tour à tour
personnellement les ailes du groupe, soit
9m2 Passion RRD avec surf Bic pour Anne -Cécile,
9,5m2 Kahoona Best avec Twin tip 160X44cm pour Benjamin,
11m2 Passion RRD avec surf Bic, pour Fabrice et enfin
11m2 Passion RRD avec Trax 140X45 pour René.
Les stagiaires partent dans l’eau avec leurs planches au bout du leash.
Via leur casque qui supporte une radio, je dispense les consignes à
chacun.
Je remarque qu’Anne-cécile a des difficultés à ramener la planche aux
pieds à cause des difficultés à piloter d’une main sans regarder son
aile.
Benjamin a du mal à gérer la puissance de son aile et sa planche part souvent en « peau de banane ».
Fabrice arrive à tirer ses premiers bords sans trop de difficultés.
René s’obstine à tendre les jambes et plier les bras en se cramponnant à
la barre (typique de la pratique de la planche à voile) et envoie
souvent trop de puissance, monte sur la planche en force, accélère trop
vite, part en « peau de banane » ou gicle par dessus la planche. Lors
d’une de ses envolées, il déclenche intempestivement le largueur, je
réenclenche le largueur avec lui dans l’eau et il repart. Je ne cesse de
le calmer à la radio car il envoie toujours trop de puissance pour
monter sur la planche et ne fléchit jamais les jambes.
Il fait de multiples chutes jusqu'à ce que j’arrête la séance vers 13h.
Lors de la pause déjeuner je débriefe chacun et insiste plus
particulièrement sur la nécessité de fléchir au maximum les jambes en
enfonçant la planche sous l’eau et mettre les épaules en avant pour
monter le plus rapidement possible sur la planche avec le minimum
d’énergie ; on simule la gestuelle plusieurs fois à terre et sur le
bateau avec René. Je décide de changer les planches de Benjamin (par un
Twin tip plus large de 160X46 plus tolérant) et de René (de manière
radicale par un surf Bic bien plus facile que la Trax 45).
Vers 14h40 début de la 2ème séance : même zone de départ et conditions
similaires, même ailes pour tout le monde. Chacun gonfle son aile à bord
du bateau pendant que je déroule les lignes, puis vérifie, décolle et
règle le trim des ailes (puissance max pour les 9m2 et 5cm de repris sur
les 11m2). Se succède Benjamin, Anne-Cécile, René puis Fabrice.
J’autorise par radio le départ du banc de sable pour le downwind avant
le décollage de Fabrice.
Rapidement René fait tomber violemment son aile sur le bord d’attaque
qui se dégonfle ; je le préviens par radio que je vais venir la
regonfler dés que Fabrice aura décollé et que j’aurais remonté mon
mouillage. Environ 5 minutes plus tard, je lui regonfle l’aile, (le bord
d’attaque et une latte il me semble, la valve de dégonflage avait
sauté, un peu d’eau a dû rentrer dedans, malgré qu’elle soit resté en
surface) ; les avants et arrières se trouvent vrillés de manière
symétrique, il me le fait remarquer mais je lui dit que ce n’est pas
grave : on peut voler comme ça et je le redécolle. Au zénith, il vérifie
les commandes puis manipule sa planche pour la mettre aux pieds.
Entre temps, vers 15h20, il arrive la même mésaventure à Anne-Cécile :
chute violente de l’aile suivi d’un dégonflage du bord d’attaque. Je la
rejoins donc en bateau environ 300m sous le vent de René. Je commence le
regonflage de son aile quand j’entends un cri derrière moi, au vent.
Je me retourne et vois l’aile de René en kiteloop avec un bridage avant
passant sur l’extrados et coincé dans l’extrémité arrière d’une latte.
L’aile tourne rapidement sur elle même à un rythme d’environ 3
secondes/tour en touchant un peu l’eau à chaque rotation. Je crie à la
radio de tout larguer, puis fonce en bateau vers lui en laissant l’aile
d’Anne-Cécile dégonflée dans l’eau. En moins d’une minute je suis à sa
hauteur ; à chaque rotation sa tête part sous l’eau, je le vois se
débattre. Je décide rapidement de neutraliser l’aile à l’aide du bateau,
le sentant dans l’impossibilité d’actionner les déclencheurs
(largueurs).
Cette manœuvre délicate consiste à faire monter le bateau sur tous les
fils du kite en passant entre le pilote et l’aile, puis, une fois les
fils sous la coque, aller vers l’aile pour la plaquer sur l’eau et
arrêter les rotations, stopper le bateau contre l’aile, l’attraper et
dégonfler le bord d’attaque, enfin récupérer le pilote à l’arrière du
bateau. J’ai dû effectuer 7 ou 8 fois cette manœuvre en 14 ans
d’enseignement du kitesurf et c’est toujours très délicat de foncer prés
d’un stagiaire avec un bateau et son hélice.
L’aile de René tournait haut, il se déplaçait rapidement par à-coups, il
fallait que j’arrive vite sur lui et bien positionné. Je monte sur les
fils, arrive trop vite sur l’aile, tente de ralentir en enclenchant la
marche arrière, et le moteur cale ; je me jette sur le bord d’attaque
mais il manque 50cm. L’aile reprend le vent, pas le temps de redémarrer,
René est déjà coincé à l’arrière du bateau tiré par les fils passés
devant l’embase du moteur.
Je me précipite à l’arrière, je l’attrape, il est paniqué et semble
avoir déjà bu quelques tasses. Je lui demande de larguer, il me répond «
je peux pas » et sa tête part sous l’eau. Le kite a repris l’air et
tracte le bateau par l’arrière ; avec cette charge, il tourne en ne
touchant plus l’eau et a une cadence plus soutenue. Assis sur la plage
arrière, je glisse mes doigts dans son casque lui sort la tête de l’eau ;
de l’autre main je cherche le largueur mais la pression de la barre sur
l’embase maintient la barre bordée à fond empêchant le déclenchement du
largueur en poussant ; je percute le leash d’aile que j’aperçois sur
son côté droit et commence avec le coude droit à relever le moteur avec
le trim électrique directement sur l’embase de manière à libérer les
lignes du poids du bateau.
D’un coup on est libéré, je suis projeté à l’eau (mon bateau dérive
moteur calé, à moitié relevé, travers au vent), ma main droite sur le
déclencheur principal devant sa boucle de harnais, ma main gauche essaie
de maintenir sa tête hors de l’eau, je le vois se débattre, chercher
son souffle, je suis obligé de m’accrocher à lui pour pousser le
déclencheur ; il me semble qu’il est percuté mais le chiken loop
toujours en place dans le crochet de son harnais ; la traction est forte
d’autant plus que nous sommes deux à être traînés. L’aile tourne vite,
parfois sans toucher l’eau ; à chaque rotation alternativement moi ou
René avons la tête sous l’eau, je ne comprends pas ce qui coince tout
est largué et rien ne bouge. Je décide de tirer sur une ligne pour
mettre l’aile en drapeau mais il y a un nombre de tour considérable il
me faut me hisser le long des lignes et je ne peux tirer plus d’un mètre
ou deux je me rends compte que ça ne marche pas et que pour cela j’ai
du lâcher ma main qui tentait de maintenir la tête de René hors de
l’eau. A ce moment le chiken loop se libère : ma joie fût brève ; retenu
par le leash d’aile que j’avais vu largué, la traction repart de plus
belle avec 2 m de lignes en plus. Vus le nombre de tours, le
différentiel de longueur entre avants et arrières sensé arrêter l’aile
ne peut s’effectuer.
Je ne comprends pas où est bloqué le leash. Je le suis des mains est
c’est dans sa boucle de harnais que l’extrémité du leash Cabrinha est
coincé. Il me faut le détendre à tout prix pour le libérer. A ce moment,
l’aile m’éjecte hors de l’eau à environ 5m de René en nous libérant.
J’estime que l’on s’est fait tirer une bonne minute tous les deux et
qu’au total, l’aile a du effectuer 50 rotations en 3 minutes environ.
Je me retourne et vois René face dans l’eau inanimé, je nage vers lui le
retourne, glisse son surf (leash accroché a l’arrière de son harnais)
derrière ses épaules et commence le bouche à bouche. Au bout d’environ 2
à 3 minutes, il reprend respiration en expulsant de la mousse. Il est
toujours inconscient. Je vérifie le pouls à la gorge : normal ; je ne
peux pas le basculer sur le coté sinon sa bouche est sous l’eau ; je me
dis que dés qu’il va rendre je le basculerai, ma radio toujours autour
du cou j’appelle mes stagiaires en leur disant de rester sur place et
prévenir les bateaux à proximité :
Fabrice navigue sous le vent, Anne-Cécile est toujours avec son aile
dans l’eau proche de moi et Benjamin a mis son aile en vrac 300m sous
mon vent, mon bateau dérive à environ 100m sous le vent. Anne-Cécile me
rejoint en nageant, me dis qu’elle est médecin, Je passe sur la
fréquence de Patrick, un des trois moniteurs qui encadre un groupe à
environ 1000m au vent. Je l’entends parler à ses stagiaires, je
l’appelle ainsi que ses stagiaires mais je comprends vite qu’il est trop
loin et que mon antenne pratiquement dans l’eau ne rayonne pas bien ;
de plus nous ne communiquons que très rarement entre moniteurs avec ces
radios exclusivement utilisées pour donner des consignes aux élèves.
Nous utilisons entre nous des VHF embarquées ou nos téléphones que nous
avons toujours à bord du bateau (malheureusement pas toujours autour du
cou). Je confie René à Anne-Cécile (empêtrée dans ses lignes) et décide
de tenter de rejoindre mon bateau maintenant à 200m sous le vent à plat
ventre sur le surf d’Anne-Cécile. Je me rends vite compte que cela va
être très long. Je tente de contacter Patrick à la radio régulièrement,
le souffle me manque, je rame comme un fou, je demande à Benjamin de se
diriger vers mon bateau qui dérive un peu vers lui et de s’accrocher à
l’avant de manière à l’orienter face au vent pour ralentir sa dérive ;
malheureusement empêtré dans ses lignes, il n’y arrivera pas. J’arrive à
sa hauteur épuisé après environ 15 minutes ; Je lance désespérément des
appels à la radio vers Patrick dont le groupe se rapproche de René et
Anne-Cécile, je fais des signes planche en l’air, Patrick entend que je
l’appelle mais c’est trop haché pour comprendre qui l’appelle et
pourquoi. Enfin il les trouve sur sa route.
Je vois Patrick hisser à bord René et Anne-Cécile puis téléphoner aux secours, je me dis qu’il est sauvé.
Patrick vient vers moi à environ 400m sous le vent. Je monte à bord et
je constate que René ne respire plus et est en arrêt cardiaque. Je
l’avais laissé il respirait ! De rage, je me précipite dessus, lui
dégage la bouche et entame ventilation et massage cardiaque, pendant que
nous rejoignons mon bateau au plus vite, Anne-Cécile me dit que dans
l’eau elle n’a rien pu faire. Je vois se dessiner le drame qui nous
marquera à vie. Je saute à bord de mon bateau et laisse Patrick, René et
Anne-cécile foncer au port en 3 minutes où les secours attendent.
Je ramasse Fabrice très loin sous le vent, et lui annonce le drame qui
vient de se dérouler, puis retourne récupérer Benjamin puis surveiller
les 4 élèves de Patrick en attendant son retour sur l’eau.
De retour au port, je découvre les pompiers en train d’essayer de réanimer René, peine perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolo30

avatar

Kitesurf depuis/since : 2002
Masculin Messages : 99
Age : 44
Localisation : Aigues mortes
Weight/Poids: : 87
Foil: : Kétos by orana 2016 - Board Kakoo Shape loisir et pocket
Kites/Ailes: : Ozone Uno 2,5 - Zeeko Rev 4 , rpm 7 et 9 - Zeeko Rev 12
Wind/Vent: : de Villeneuve les Maguelone à l'Espiguette en poussant jusqu'à beauduc. De 10 à 32 noeuds
Inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Jeu 22 Sep 2011 - 23:45

C'est terrible. Je n'ai pas de conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain

avatar

Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 1190
Age : 44
Localisation : la rochelle normande
Weight/Poids: : 67
Foil: : spotz (tuna)
Kites/Ailes: : takoon chrono 6/8 fone 11 et elf D8

Wind/Vent: : 6 à 35
Inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 7:03

c'est les boules pour une école, mais force 5 6 pour apprendre, même avec une petite voile... avec yannick dimanche dernier à kerhilio, y avait l'école des murcia (séb) avec un pro (etienne lothe), ils avaient à eux deux 6 elèves qui étaient tous en 6m. Plusieurs fois quelque uns ont traversé le spot avec la voile dans tous les sens et le moniteur en mode course à pied pour le rejoindre rapidement avant de finir dans les lignes d'autres pratiquants. Rester au près des stagiaires est important : 300m d'écart, c'est beaucoup quand tu dois agir rapidement. Autre chose pourquoi le moniteur n'a pas directement coupé les lignes voyant le pauvre la tête sous l'eau, il aurait gagné du temps et une vie. Je luis souhaite du courage pour la suite.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 8:59

ici chez nous, la Tramontane n'est jamais en dessous de force 5 6, tout le monde enseigne depuis 97 dans ce vent. C'est encore plus fort de 10 ou 15 noeuds de plus vers Narbonne ou la Franqui...
C'est enseignable dans ces conditions mais seulement avec une pédagogie et du matos adapté.

Son stagiaire était en 11 m: une des premières erreurs ...

Pourquoi il n'a pas coupé les lignes ? Je ne sais pas, peut-être parce qu'il n'avait pas de couteau sur son bateau ?
Pour moi un couteau doit obligatoirement être présent près du moniteur ou sur lui. C'est la seconde erreur. Il en reste une monumentale qu'il a faite... je suis sûr que tu as découvert laquelle.

Au fait, je le connais bien ce moniteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolo30

avatar

Kitesurf depuis/since : 2002
Masculin Messages : 99
Age : 44
Localisation : Aigues mortes
Weight/Poids: : 87
Foil: : Kétos by orana 2016 - Board Kakoo Shape loisir et pocket
Kites/Ailes: : Ozone Uno 2,5 - Zeeko Rev 4 , rpm 7 et 9 - Zeeko Rev 12
Wind/Vent: : de Villeneuve les Maguelone à l'Espiguette en poussant jusqu'à beauduc. De 10 à 32 noeuds
Inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 11:14

Moi ce qui m'a choqué c'est la technique avec le bateau sur les lignes .... Franchement, si c'est une pratique acceptée par les professionnels moniteurs ... Ça fait peur.

C'est comme se mettre le bras dans une broyeuse de feuilles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aventout
Membre et Modo
avatar

Kitesurf depuis/since : 1997
Masculin Messages : 827
Age : 61
Localisation : le grand sud est de la France et le grand Nordeste du Brésil
Weight/Poids: : 88
Foil: : Perso + Ketos+ AlpineFoil

Kites/Ailes: : Naish Ride 5
Naish Ride 7
Naish Park 8
Naish Pivot 9
Naish Trip 10
Wind/Vent: : J'aime bien 18 nds et les vagues du Bresil en foil
Inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 12:12

Vaste débat!
Déjà une pensée pour le pauvre René et pour Eric mon pote qui a tout tenté pour le sauver (d'ailleurs, il est parvenu à le ranimer une 1ere fois)
Il est très délicat en bateau d'intervenir dans ce genre de situation!
La 1ere des choses et de toujours pouvoir maitriser l'aile, ce qui nous permet d'intervenir ensuite sur le rider. Il ne sert à rien de vouloir couper des lignes si le rider rebondit sur l'eau à chaque approche, quand on est pas sur du sketch au niveau des lignes (prises dans le harnais, derrière un avant, inconscience du rider, largueur bloqué, etc............) généralement on peut gaffer l'aile dans sa rotation quand celle ci redescend sur l'eau, ou bien, on a aussi la possibilité en s'approchant de l'aile en sur-rotation avec le bateau d'envoyer un bout lesté : écope, harnais, casque, etc....... dans les lignes quand l'aile redescend, en gardant bien sur un côté relié au bateau et de suite remonter au vent en rayonnant autour du rider, cette action transfert la traction de l'aile en furie au bateau par le bout emmêlé, généralement tout s'arrête, on récupère l'aile, dégonflage de celle-ci, le bateau en dérivant va arriver au rider sous le vent pour intervention.
Il faut bien sur toujours à bord un couteau ou au moins coupe-ligne, ne serait-ce que pour se libérer d'un filet, corps mort, mouillage coincé, etc....
Courage Eric. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casa-manjericao.com En ligne
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 13:46

Lolo30 a écrit:
Moi ce qui m'a choqué c'est la technique avec le bateau sur les lignes .... Franchement, si c'est une pratique acceptée par les professionnels moniteurs ... Ça fait peur.

C'est comme se mettre le bras dans une broyeuse de feuilles ...

Acceptée par les professionnels ? Je ne sais pas ce qu'en pense la FFVL officiellement et j'aimerais franchement connaître leur position la-dessus.
Tous les moniteurs à qui j'en ai parlé ont été choqué par cette méthode que je n'aurais jamais soupçonner être utilisée dans une école. Je n'aurais jamais fait cela moi-même. Enfin, tu as la vie de tes stagiaires dans tes mains !!
Mais je dois dire que je ne me suis jamais mis dans une situation pareille. Stagiaire quinqua voire sexagénaire débutant en 11 m2 dans un vent fort, rafaleux et turbulent. Surtout bien décrit comme étant un Windsurfer bien raide dans son waterstart. Je ne connaissais pas l'expression "peau de banane" utilisée. Ca me rappelle un autre moniteur de cette école qui me moquait quand j'avais marché dans les oursins (alors qu'il avait négligé de me prévenir) un jour où j'étais allé à une réunion FFVL finie par une navigation des moniteurs. J'avais jamais vu un bordel pareil sur l'eau je dois dire. Ca a été la débandade totale. Je ne suis pas surpris de cet accident en définitive.
Je sais ce que je dis peut être mal perçu mais foin du politiquement correct.

Il y en aura d'autre d'accidents dans certaines écoles... Quand je vois les moniteurs seuls sur leur bateau comme à Serre-Ponçon qui remontent les ailes au harnais en pilotant leur bateau (pour gagner du temps et ne pas plier), je me dis que rien de bon ne sortira de cette technique dangereuse.
J'imagine bien le pilote sans son coupe-circuit qui se fait éjecter.



Dernière édition par Laurent Ness le Ven 23 Sep 2011 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 13:52

Citation :
Il ne sert à rien de vouloir couper des lignes si le rider rebondit sur l'eau à chaque approche,
Aventout: lis bien le texte ci-dessous. A ce moment la, il était tout à fait possible pour le moniteur de couper les fils non ? Sachant qu'il était en contact avec la lui. Je me trompe ?
Dis-moi que je me trompe. Je préférerais ça que constater que simplement couper les fils de René l'aurait sauvé.

Code:
Je me précipite à l’arrière, JE L'ATRAPPE, il est paniqué et semble
avoir déjà bu quelques tasses. Je lui demande de larguer, il me répond «
je peux pas » et sa tête part sous l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aventout
Membre et Modo
avatar

Kitesurf depuis/since : 1997
Masculin Messages : 827
Age : 61
Localisation : le grand sud est de la France et le grand Nordeste du Brésil
Weight/Poids: : 88
Foil: : Perso + Ketos+ AlpineFoil

Kites/Ailes: : Naish Ride 5
Naish Ride 7
Naish Park 8
Naish Pivot 9
Naish Trip 10
Wind/Vent: : J'aime bien 18 nds et les vagues du Bresil en foil
Inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 14:28

C'est sur, si tu arrives vraiment à tout couper, dès fois aussi des sangles de harnais, voir même plus bas au niveau des jambes emmêlées, le gars tu le libères, après si tu le sauves, c'est une autre histoire, chaque cas est particulier, s'il est déjà en arrêt, c'est le samu qu'il te faut à bord.

Citation :
Quand je vois les moniteurs seuls sur leur bateau comme à Serre-Ponçon qui remontent les ailes au harnais en pilotant leur bateau (pour gagner du temps et ne pas plier), je me dis que rien de bon ne sortira de cette technique dangereuse.
J'imagine bien le pilote sans son coupe-circuit qui se fait éjecter.
Dans d'autres circonstances ça ferait sourire, mais je te rassure, ça existe que le petit gars se retrouve éjecté de son bateau avec la palanquée d'élèves à bord voyant leur dieu s'éloigner au vent, et là grand moment de solitude pour tous, surtout s'il n'y a personne avec le permis à bord pour savoir récupérer " l'étourdi".
Surtout qu'il suffit de fixer l'aile à un bout d'1.5 muni d'un largueur, sur un point fixe pour éviter les surprises ,bien sur ne pas la tracter à l'avant du bateau, sinon tu n'es plus manœuvrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casa-manjericao.com En ligne
sylvain

avatar

Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 1190
Age : 44
Localisation : la rochelle normande
Weight/Poids: : 67
Foil: : spotz (tuna)
Kites/Ailes: : takoon chrono 6/8 fone 11 et elf D8

Wind/Vent: : 6 à 35
Inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 22:01

je suis d'accord avec laurent sur le sujet....11m force 5/6, débutant agé, il a même constaté a un moment que les lignes étaient vrillées mais que cela pouvait le faire!!!!
Je pense que le pauvre moniteur va mal dormir pendant plusieurs jours....(bonne pub pour son école).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tykassabobo

avatar

Kitesurf depuis/since : 1997
Masculin Messages : 279
Age : 39
Localisation : Erdeven, Morbihan
Weight/Poids: : 80
Foil: : foil complet radical 2013 sur surf radical
Foil ZEEKO race complet 2014
Foil ZEEKO carbone 2015-2016
Kites/Ailes: : ZEEKO revII 2016
ZEEKO pursuit 2016
Wind/Vent: : 5-45 n
Rider ZEEKO
Inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Ven 23 Sep 2011 - 22:07

Le récit fait plutot tres peur.... C'est le pire scenario qu'un moniteur puisse ecrire et en plus il l'a vécu en direct.... Moi, malgre toutes ses imprudences, je le plains quand même....
Mais MERDE, c'est quand même la vie vie d'une personne qui y est passée. Ce n'est pas parce qu'on est prof de kite qu'on est un roi et qu'on est plus fort que les éléments.... Trop de conneries ont été faites si le récit est juste..... C'est vraiment malheureux, mais en esperant que cela serve de leçon à d'autres....mais ça c'est moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 11:01

Tykassasbobo: comme tu le dis quand tu lis son récit, tout y est marqué.
Hier soir j'ai longuement discuté avec deux potes qui pratiquent le kitesurf depuis 1998.
Ils ont comme toi été surpris de trouver toutes les erreurs inscrites noir sur blanc dans le propre texte du moniteur.
Ce qui les a le plus surpris, ce n'est pas que l'accident se soit déroulé car tous les ingrédients y étaient, mais que le témoignage décrit en détail les erreurs faites et que le moniteur ne s'en soit justement pas aperçu en l'écrivant.

Mais c'est comme cela que ça se passe quand on prend trop d'assurance et que l'on ne remet plus en cause sa pédagogie depuis longtemps. C'est le risque qui pend au nez aux anciens moniteurs. Ne plus prendre de recul sur le niveau de risque pris dans ses cours vu que ça a passé à chaque fois. Le coup du bateau sur les fils par exemple.

En apparté
Du coup j'en ai entendu une autre encore sur un second moniteur de cette école qui a allègrement triché en compétition. Lui aussi est dans un manque de modestie patent. Son attitude n'augure rien de bon pour lui non plus.
Je n'étais pas vraiment surpris non plus. Mon ami qui en a été témoin parle de problèmes d'ego. Je partage son analyse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 11:50

houla, décidement ce forum et blindé de donneurs de leçons en tout genre

d'abord, une pensée pour René et sa famille, on imagine la souffrance et la colére de ceux qui restent

aussi un soutien au moniteur car même si il à sans doute fais des erreurs, il doit passer de sacrés mauvaises nuits.

Bien sur, prendre en charge 1,2,3,4 (voir plus d'eleves) est un risque trés important

Bien sur aprés coup et assis devant son ordi on peut dire, il aurait du..... il a pas fait.......
mais dans l'action tout ce passe trés vite.

J'ai aussi été étonné du récit d'Eric et de la maniére de faire mais c'est quand même courageux à lui de s'expliquer.

Et puis, quel moniteur n'est pas tombé à l'eau du bateau? quel moniteur n'a pas soufflé en voyant l'aile de son éléve partir en loope et s'arreter d'elle même? Quel moniteur est toujour au bon endroit face à 4 eleves espacés sur le spot? même sous toilé, quel moniteur est capable courir et de rattraper une aile devenue incontrolable?

A méditer.......
Revenir en haut Aller en bas
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 12:43

...et qui s'est justement posé en donneur de leçons en premier et qui doit aujourd'hui faire face à la dure réalité ?

Restons très factuel.

Tiens, je vais vider mon sac publiquement, comme ça tu sauras exactement de quoi je parle.

Le moniteur en question a suivi un stage de kitesurf en 98 avec moi. Suite auquel je me suis fait démonter tout mon cours. J'ai eu droit à tout à l'époque. Ca a été ma fête je t'assure.
En synthèse, mon cours c'était de la merde, ma pédagogie était inexistante, j'étais sonné tellement c'était méprisant...

Et quelle surprise quand je le revois réapparaître quelques jours plus tard pour me demander mon avis sur une articulation pédagogique de l'enseignement du kitesurf qu'il avait écrite.

Tu sais quoi Cermal ? C'était mon cours mot pour mot, tu sais mon cours qui était de la daube !

Ah non j'oubliais, il avait rajouté une étape avant le waterstart qui consistait à se faire tracter sur un bateau gonflable. Ridicule. Evidemment cette étape n'a jamais intéressé personne car elle n'apporte pas grand chose.

C'est comme ça que la pédagogie du kitesurf que je créais de toute pièce à partir de rien (personne n'avais enseigné ce sport naissant avant moi) a été rédigée et réappropriée sans aucune reconnaissance. Tout ça avec comme objectif de présenter ça à la fédé. Moi j'appelle ça du vol.

Je suis désolé mais c'était resté coincé quelque part il faut croire.

Bon maintenant que je l'ai dit, peut-être que je vais pouvoir avoir de l'empathie pour lui. J'en ai pour la pauvre famille de René.

J'espère que la fédé va remettre de l'ordre dans tous ça car j'ai vu encore des choses délirantes il y a deux mois à St Cyprien. Des débutants mélangés parmis les pratiquants dans 30 noeuds de vent par exemple.
Le mois dernier à Noirmoutier, un débutant de 95 kg avec une 12 dans presque 30 noeuds.
Je crois que ce qui m'irrite le plus c'est de voir le niveau de risque que prennent certains moniteurs et quand je pense qu'Eric s'est vanté le mois dernier de sa technique consistant à passer sur les fils en bateau pour arrêter la voile, je ne sais que dire d'autre. Les bras m'en tombent.

Si je peux t'en raconter encore. Dans cette même école, j'ai entendu de mes deux oreilles par les moniteurs que la longue descente sous le vent en traversant l'étang d'une traite permettait de fatiguer les stagiaires et qu'après ils étaient cassés et n'en redemandaient plus.

Je me répète, pas surprenant qu'un accident soit arrivé dans ces conditions. Cela ne veut pas dire que les autres moniteurs ne risquent pas un accident comme tu le soulignes.
Mais d'abord tu as une obligation de moyens dans une école. Tout faire pour assurer la sécurité et éviter l'accident (et dans notre cas aussi le surraccident).

Or passer sur les fils d'un kitesurfer est une option totalement indéfendable pour moi tellement le risque est évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gab

avatar

Kitesurf depuis/since : 2007
Masculin Messages : 619
Age : 35
Localisation : Lyon
Weight/Poids: : 85kg
Foil: : "Maison"...
Kites/Ailes: : Aéros Compi 9m
et Compi 15m
Wind/Vent: : light
Inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 15:54

Cermal> une analyse d'accident (qui est le but originel de ce topic il me semble....) n'a pas pour but de donner des leçons !!!
Mais de comprendre ce qui s'est passé pour identifier les causes d'un accident et essayer de faire en sorte qu'il ne puisse pas se reproduire......
elle n'a pas vocation a trouver des coupables.... chercher les responsabilités n'a pas de sens si l'on veut faire de la prévention.....

Il faut rester sur des faits... ce que propose laurent dans ses réponses....
La question qu'il faut ce poser pour etre efficace n'est pas "qui".... mais "POURQUOI"



Dès que j'ai un peu de temps j'essayerai de faire un analyse méthodique de l'accident à partir du récit... il est relativement détaillé, mais il y a encore qq zone d'ombre pour bien comprendre tous les problèmes....
PS> toutes les entreprises qui essaye de faire un minimum de prévention dans le travail font ce type d'analyse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 16:27

et je promet de mon côté de me calmer pour rester factuel afin que ce topic puisse servir en diminuant les accidents à venir.
Même si entre les lignes il est évident que nous pouvons deviner que certains de mes arguments vont refaire surface dans ton analyse.

Etre trop sûr de soi freine l'acquisition de nouvelles connaissances et l'écoute d'arguments contradictoires, c'est évident pour moi. A ce propos, je tire mon chapeau aux quelques moniteurs que j'ai croisé en Atlantique et qui ont écouté avec beaucoup d'attention mes remarques sur le fonctionnement de leur école. Quand l'égo ne s'immisce pas dans l'échange, chacun avance. Je regrette aujourd'hui ne n'être pas allé voir comment travaillent les autres écoles.

Stimuler les "échanges" de moniteurs entre les écoles pourrait par exmple être une idée à creusr par la fédé. Histoire que chacun s'enrichisse un peu en regardant les autres bosser. Un collègue est toujours plus facile à écouter qu'un gars qui sort de derrière son bureau et dont les conseils ne sont pas toujours les plus faciles à entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 18:58

oui Laurent, je comprends mieux ton discours du début du topic

Gab, bien sur qu'une analyse de l'accident est importante et le titre va dans ce sens mais je trouvais les propos durs pour le moniteur:

Bien sur si lui même, avant l'accident, avait le comportement décrit par Laurent, c'est une réaction logique.

L'analyse servira à toute les écoles.

Revenir en haut Aller en bas
renaudbarbier

avatar

Kitesurf depuis/since : 2000
Masculin Messages : 1216
Age : 37
Localisation : dubai -UAE
Weight/Poids: : 62kg
Foil: : mantafoils carbon
Kites/Ailes: : sonic 2 - 18 -11 -6
Wind/Vent: : 15nts
Inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 19:54

Perso je ne commenterai rien mais j ai juste une question qui restent en suspends...

Un moniteur de kite en pleine mer n a pas de couteau ou autre moyen de couper le lignes?
Si ce n est pas déjà obligatoire, c est a mon avis un atout. Surtout dans une situation comme décrite. Peut être qlq chose a rendre obligatoire dans le futur...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mantafoils.com
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Sam 24 Sep 2011 - 20:34

Par hasard, nous avons abordé ce sujet avec un moniteur Vendéen le mois dernier et il s'est avéré qu'il n'en avait pas, j'en avais un dans mon bateau quand j'enseignais mais je ne sais pas si c'est obligatoire ou non. Evidemment que ca devrait être obligatoire. J'irais même jusquà penser aujourd'hui que ça devrait être obligatoire sur le moniteur. Et pas un petit coupe fil de merde. Un vrai couteau bien affuté rangé dans un holster.
J'ai un peu de doutes sur la formation dispensée il n'y a pas bien longtemps à l'Env. La aussi j'en ai entendu des vertes et des pas mûres. Le formateur était issu d'une école qui travaillait dans un endroit hyper dangereux. L'étang des Aresquiers près de chez nous. Si une voile s'était mise en autorotation sur ce site, les élèves auraient disposer de disons euh... 200 m pour faire leur prière avant la route.

Mais côté sécurité, visiblement, ça déconne à tous les étages car je viens de découvrir dans mon club qu'il y a une formation d'organisée qui sera encadrée par un moniteur réputé pour n'être pas au top de la sécu. Il a d'ailleurs pris la relève sur l'étang des Aresquiers. C'est du total délire d'après mes critères mais ça n'a pas l'air de choquer grand monde à part ma copine et mes amis qui hallucinent.

Cette formation diplômante est destinée à encadrer bénévolement la
pratique du kitesurf en club et ouvre d'autres portes à des modules
complémentaires "terre, neige, eau" mais aussi l'accés au monitorat
fédéral.


Donnes un oeil:
43°26'36.39"N
3°47'28.69"E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peck

avatar

Kitesurf depuis/since : 2002
Masculin Messages : 1266
Age : 47
Localisation : Hautes-Alpes Serre-Ponçon
Weight/Poids: : 70
Foil: : Kêtôs Pecketos
Kites/Ailes: : Zeeko 5,5 / 7/ 9/airush VXR 8/10/Sonic 11

Wind/Vent: : 6-35
Inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Dim 25 Sep 2011 - 10:39

Juste en tant qu'observateur il semble qu'il y ait de véritables lacunes en terme de sécu au niveau de l'enseignement du kite (nous avons evoqué le sujet avec Laurent lors de la conviviale chez nous) depuis l'avenement des cours pleine eau, on se retrouve avec des gars en sortie de stage qui ne savent pas gréer leur kite correctement (pas tous, heueusement), qui n'ont pas la notion de la force du vent et qui sont hyper stressé pour toute evolution au sol (deco, depart , retour plage aterro ...) qui sont tout de même des moments critiques ... il semble qu'une periode de travail sur terre plus longue ne serait pas du luxe, c'est moins fun mais plus educatif.
Lors des stages sans bateau (à l'epoque ...je fais mon vieux) nous travaillons en binome avec toute une serie d'exercices de maniement d'aile, et on sortait de stage sans savoir naviguer, les plus dégourdis se trouvant au niveau du waterstart ... mais toute la partie "sol" etait assimilée !
L'ideal serait un mix des 2 types d'enseignement avec validation des aquis d'une partie montage kite/sol et une pour la partie eau, ça veut dire soit stage plus log et plus cher, soit réduction de la partie pleine eau.
En aucun cas je ne veux stigmatiser les moniteurs, il existe surement l'ecole ideale, et je suis concient d'autre part de la demande de résultat des clients, mais pas d'accord que ce soit au détriment de la sécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Dim 25 Sep 2011 - 11:04

j'ai envoyé hier le message ci-dessous en privé (enfin ce matin car il était resté coincé). J'ai coupé des morceaux qui n'ont rien à y faire.
Tu verras que nos points de vue s'y retrouvent à 100 %. Est-ce que justement la progressivité des puissances d'ailes gérées sur le sable n'auraient pas justement permis d'éviter que René sorte en 11m2 ce jour la ? Le moniteur aurait pu constater qu'il faut encore faire du pilotage mais avec une voile plus petite ?

Si tu n'arrives pas à gérer à terre ta voile à l'aise et en sécurité, en général, c'est pas la peine sur l'eau.
Mais tout ça condamne les écoles qui ont choisi de s'implanter contre toute logique sur es sites ne disposant pas d'une zone sécurisée de décollage pour les débutants. Ce qui m'a toujours beaucoup énervé !
Les gars n'ont pas choisi le site pour leur école. Ils ont choisi d'enseigner chez eux que le site soit favorable ou non à l'écolage. Voila le résultat.


Salut,

Pour tout te dire, quand j'ai commencé à enseigner le kite je suis parti de rien du tout.
Il a fallu que je mette en place par essais erreurs une pédagogie efficace et tout ça dans un maximum de sécurité...

Imagine que mes stagiaires apprenaient en Wipika 2 fils à l'époque. Vu
le vent local difficile dès que tu dépasses 15 noeuds dans le coin,
c'était très très chaud. Il fallait avancer dans la progression des
stagiaires et j'ai souvent été sur le fil du rasoir. J'étais toujours
pendant mes cours dans un niveau de concentration intense, ce qui a
probablement contribué à ruiner ma santé à l'époque.

Mon objectif a
toujours été de donner une culture de base kite solide pour que mes
stagiaires puissent choisir leur spot et les conditions de vent
adéquates en sortie d'école.
Qu'ils glissent ou pas en école était leur priorité bien-sûr mais pas pour moi
.
Les
priorités d'autres écoles comme xxx a été rapidement été de faire du
promène couillon afin de s'assurer une bonne pub...

Mon école se
remplissant d'elle même je pouvais probablement mieux que personne me
permettre de risquer de fâcher mes stagiaires en prenant le temps sur
l'apprentissage de la gestion du kite au sol, en y allant lentement. Car
ce sont souvent eux, les clients qui te poussent à aller trop loin.
Genre, c'est la faute de la voile trop petite si le gars arrive pas à
démarrer. Alors que c'est le manque de précision dans le pilotage qui
est en cause.

Je reste convaincu que l'apprentissage en pleine
eau ne peut pas former un stagiaire autonome et sûr.
La façon de
travailler sur leur site est totalement déphasée d'avec la réalité des
pratiquants. Les décollages dans 50 cm d'eau (ou en pleine eau), personne ne pratique ça (en sortie d'école) ou rarement. Du coup, chaque fois que sur la plage de VLM , tu vois un
gars mal formé incapable de se démerder seul, tu devines quelle école
l'a formé.

-------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wazagreg

avatar

Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 548
Age : 46
Localisation : vendée
Weight/Poids: : 74kg sans les bourrelets
Foil: : banga foil
boards funtoys
Kites/Ailes: : f-one bandit : 14-12-10-7-5
f-one diablo 6-8-9-11-15-18
ozone 2,5M- chronoV1 15

Wind/Vent: : 14-20 noeuds de préférence Smile
Inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Dim 25 Sep 2011 - 11:28

Laurent, je suis en partie d'accord avec toi sur pas mal de points.

Pour me resituer rapidement,

- l'accidentologie fait partie intégrante de mon métier depuis plus de 20 ans (au même titre que les pilotes de ligne et que quelques autres métiers encore), et nous ne pouvons pas exercer dans mon domaine sans la prendre en compte et y participer activement, notament pour la récolte des datas (je suis par le fait obligé de déclarer mes propres incidents et de me tenir au jus des modifications faites suite aux accidents de moi et des autres),
- je m'interesse à l'accidentologie depuis très longtemps (déformation professionnelle !!! ), et plus précisément sur les accidents en kite depuis 2003, lorsque ma profession m'a permi de récolter pas mal de datas sur les entrées aux urgences dans le 44, et je suis depuis peu de temps médecin pour la ligue.
- Kiteux depuis 1999-2000, j'ai assisté personnellement et de très près à pas mal de cas et ça a été l'une des motivations pour faire une large étude multicentrique sur les casques en kite, puis pour naviguer en groupe ce qui a débouché sur la création d'une asso de kite dans laquelle nous avons une rubrique d'accidentologie depuis plusieures années déjà (et le cas de l'accident de Meze a donné lieu à plus de 7 pages de commentaires parmi les gars de notre asso),
- afin de limiter les accidents au sein de l'asso, j'ai passé une formation dite "leader kite" l'année dernière...

Pour revenir sur l'accident de Meze (à l'origine de ce post) , quelques remarques à la volée :

- le principe de l'accidentologie n'est jamais de faire le procès d'une personne, mais d'en tirer des conclusions qui permettront d'éviter que l'incident ne se reproduise... je ne me permettrais donc pas de critique ouverte sur ce prof, que je ne connais pas au demeurant,

- sur le principe (et je sais que ça va vous choquer), ce prof a fait exactement ce qu'il devait faire, et je le salue pour ça (car peu de profs en sports extrèmes ont acquis ce reflexe essentiel malheureusement) : il a vécu un accident dramatique, il a pris le temps de le mettre sur papier en intégralité et en détails, à chaud et en toute objectivité (ce qui est le plus difficile à faire). Il a ensuite porté à la connaissance de la communauté des datas qui ne lui sont pourtant vraiment pas favorables, mais qui seront à la base d'une reflexion et qui permetteront de sauver des vies aux cas identiques futurs. Pour un cas mortel, il en aura surement sauvé beaucoup d'autres, et c'est ça le principe même de l'accidentologie !!!!

- si tous les pratiquants et en particulier les prof faisaient de même (je vous signale au passage qu'il y a des formulaires de déclaration à la FFVL des cas d'accidents en kite pour les prof et les licenciés... et qui ne sont que très très peu utilisés... je suis bien placé pour le savoir), l'accidentologie en kite serait probablement déjà diminuée de moitié : perso, c'est surtout ça qui me choque (et ça passe loin devant les quelques insuffisances de formation de certains profs de kite) !!!




Concernant les conclusions qui permettront d'éviter que l'incident ne se reproduise, j'en vois au moins 5 qui me paraissent incontournables (mais ce n'est pas moi qui déciderai au sein de la FFVL de la pertience de celles ci) :

1/ remotiver les pratiquants et notament les profs à s'impliquer dans les retours d'info sur les accidents en kite dont ils sont témoins (ou acteurs), comme l'a fait le prof de Meze, afin de mettre le principe de l'accidentologie au coeur du système et que la sécurité progresse enfin un grand coup en kite,

2/ revoir les procédures d'approche en bateau (technique d'approche dans ce cas précis, mais aussi techniques de sortie d'eau, pour arriver à hisser la victime inconsciente dans le bateau et qui n'est parfois pas encore bien acquise non plus),

3/ faire une obligation de principe d'avoir à disposition immédiate une VHF pour appeler les secours, et insister sur l'importance capitale pour les profs d'avoir en permanence un coupe ligne sur soi et sur chaque élève (ce qui les motivera à en porter dans le futur de leur pratique),

4/ rendre obligatoire la formation et surtout la remise à jour régulière des gestes de premier secours au sein d'une école de kite (perso, ça me choque de voir que certains profs ne savent pas parfaitement pratiquer ces gestes, car statistiquement, ils devront tous et toutes les prodiguer un jour), et motiver les pratiquants en kite à passer cette formation qui coute actuellement environ 60 euros (mais je vais prochainement essayer de motiver les instances de la FFVL pour participer financièrement à la formations des licenciés kite qui le désirent),

5/ au moins pour les cours en pleine eau, préconiser les cours en binomes comme certains profs le font déjà (deux élèves pour une aile et qui s'alternent toutes les demi-heure, ce qui permet en cas d'accident de pouvoir compter sur une personne valide : 4 bras valent mieux que 2 en cas de victime inconsciente !! ), et déconseiller les cours en pleine eau pour les "purs débutants" de façon générale.
En cas d'accident grave, le cours en pleine eau est un retard majeur dans la prise en charge médicale, et le taux de survie chute notablement... si les profs ne souhaitent pas abandonner la pratique du plein eau pour les premières heures de cours aux débutants, ils devraient au moins avoir l'obligation d'informer leurs élèves que ce type de cours expose à de plus forts risques de noyade mortelle (moi, si j'étais un élève, j'aimerai bien le savoir en tous cas).

Voila, j'espère ne pas vous avoir trop choqué (notament les profs qui lisent ce forum), et avoir un peu amené "d'eau au moulin" comme on dit, pour que les choses finissent par bouger (moi, c'est ce que j'essaie de faire à mon humble niveau depuis très longtemps déjà)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Dim 25 Sep 2011 - 11:45

intéressant le fil sur Flysurf.com. Politiquement correct.

http://forum.flysurf.com/bar/nouvel-accident-mortel-t62392-80.html
Personne n'a évoqué ni questionné le fait que le moniteur se soit inséré entre le kitesurfer et la voile en passant sur les fils avec son bateau...

Le coupe-ligne a été vaguement évoqué alors qu'un vrai bon couteau sur le bateau aurait réglé le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Ness

avatar

Kitesurf depuis/since : 1993
Masculin Messages : 3723
Age : 52
Localisation : Gresy sur Isère
Weight/Poids: : 70 kg
Foil: : Alpine Foil
Kites/Ailes: : Zeeko Notus 7, Pursuit 9,5 et 13,5
Wind/Vent: : 6 -> 25
Inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Dim 25 Sep 2011 - 11:50

wazagreg a écrit:
le cas de l'accident de Meze a donné lieu à plus de 7 pages de commentaires parmi les gars de notre asso)

le forum est en accès public ? Son adresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wazagreg

avatar

Kitesurf depuis/since : 1999
Masculin Messages : 548
Age : 46
Localisation : vendée
Weight/Poids: : 74kg sans les bourrelets
Foil: : banga foil
boards funtoys
Kites/Ailes: : f-one bandit : 14-12-10-7-5
f-one diablo 6-8-9-11-15-18
ozone 2,5M- chronoV1 15

Wind/Vent: : 14-20 noeuds de préférence Smile
Inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   Dim 25 Sep 2011 - 14:35

Malheureusement pas en accès publique : seuls les 65 adhérents de notre asso y ont accès, pour de multiples raisons pour le moment... et j'y vois parfois des gros avantages d'ailleurs (mais c'est un autre débat) !

www.takpt.fr

par contre, l'article sur les casques en kite est en accès libre depuis decembre 2008...

http://www.takpt.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=108&Itemid=57

et un article de synthèse (pas très original, mais qui a le mérite d'exister) en accès libre aussi depuis 2009 :

http://www.takpt.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=122&Itemid=57

Nous analysons tous nos incidents et accidents internes au sein de l'asso depuis plusieures années (parfois plusieurs cas par mois, patfois rien) , et quand il n'y a plus matière à parler durant plus d'un mois, nous prenons souvent un cas décrit dans la "littérature kite", c'est à dire sur un forum grand publique (comme l'accident de meze), afin de créer "un cas d'école" autour duquel discuter... les membres du club sont maintenant habitués à faire un debriefing complet et a s'auto-critiquer très facilement sans gène ni aucune aggressivité les uns envers les autres, ce qui a changé beaucoup d'attitudes "limites" parmis nous (moi compris) !

Je suis content de constater que, malgré son côté "peu sexy", ce genre de sous-rubrique dédièe à l'accidentologie interesse d'autres forums comme celui de kitefoil.net : ça va dans le bon sens je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelles actions auraient évité cet accident ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelles actions auraient évité cet accident ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelles actions auraient évité cet accident ?
» Que feriez-vous pour la sauvegarde du brochet?
» Par quelles actions se commande le transfert le poids
» Trottinette ou comment courir sans séquelles !
» [ACCIDENT MOTO] News letter et vos réactions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kitefoil forum :: Français :: Les forums conviviaux :: Discutons de nos foils et boards-
Sauter vers: